Rechercher

7 bienfaits de la curcumine prouvés scientifiquement



Les nombreuses vertus de la curcumine


La curcumine est le pigment principal du curcuma, de couleur jaune. Elle est utilisée en tant que colorant alimentaire sous l’appellation E100. Elle est très populaire dans les médecines asiatiques et notamment indiennes, en raison de ses nombreuses vertus médicinales.


C’est un anti-inflammatoire et un antioxydant extrêmement puissant, mais elle aurait également des effets sur les maladies cardiaques, Alzheimer et pourrait prévenir certains cancers. Plusieurs rapports ont indiqué qu’elle serait plus puissante que l’ibuprofène contre l’inflammation, et la plupart des revues scientifiques indiquent qu’elle compte parmi les aliments naturels à plus fort potentiel curatif et préventif pour de nombreuses pathologies. Elle est de fait déjà intégré dans de nombreux compléments, notamment les anti inflammatoires pour les sportifs (en association avec le poivre noir).


En fait, elle serait l’aliment naturel le plus puissant qui existe en médecine naturelle. Alors…on vous a donné envie d’en savoir davantage ?


7 bienfaits de la curcumine


1. La curcumine est un composé naturel anti-inflammatoire


L’inflammation est très importante. Elle aide le corps à combattre les agressions externes et joue également un rôle dans la réparation des dommages.

Sans inflammation, les agents pathogènes comme les bactéries pourraient facilement prendre possession de notre corps et nous tuer.


Bien que l’inflammation aiguë (à court terme) soit bénéfique, elle peut devenir un problème majeur lorsqu’elle est chronique (à long terme) et déployée de manière inappropriée contre les tissus du corps.


On pense maintenant que l’inflammation chronique et de bas niveau joue un rôle majeur dans presque toutes les maladies chroniques et occidentales. Cela comprend les maladies cardiaques, le cancer, le syndrome métabolique, la maladie d’Alzheimer et diverses affections dégénératives (4, 5, 6).


Par conséquent, tout ce qui peut aider à lutter contre l’inflammation chronique est d’une importance potentielle pour prévenir et même traiter ces maladies.


Il s’avère que la curcumine est fortement anti-inflammatoire, elle est si puissante que son efficacité équivaut à celle de certains anti-inflammatoires (7).


La curcumine joue réellement un rôle au niveau moléculaire.

La curcumine bloque la protéine NF-kB, qui se déplace dans les noyaux des cellules et active les gènes liés à l’inflammation. On pense que cette protéine joue un rôle majeur dans de nombreuses maladies chroniques (8, 9)..


La curcumine est donc une substance bioactive qui combat l’inflammation au niveau moléculaire (10, 11, 12).


Dans plusieurs études, sa puissance a été comparée aux médicaments pharmaceutiques et anti-inflammatoires … mais avec beaucoup moins d’effets secondaires (13, 14).


2. La curcumine stimule le facteur neurotrophique dérivé du cerveau, lié à une amélioration de la fonction cérébrale et à une diminution des risques de maladies cérébrales


Auparavant, on croyait que les neurones n’étaient pas capables de se diviser et de se multiplier après la petite enfance.

Cependant, on sait maintenant que cela se produit.

Les neurones sont capables de former de nouvelles connexions, mais dans certaines régions du cerveau, ils peuvent aussi se multiplier et augmenter en nombre.

L’un des principaux facteurs de ce processus est le facteur neurotrophique dérivé du cerveau (BDNF), qui est un type d’hormone de croissance qui fonctionne dans le cerveau (20).


De nombreux troubles cérébraux ont été associés à une diminution des niveaux de cette hormone. Ces troubles comprennent la dépression et la maladie d’Alzheimer (