Rechercher

Crises de guérison

Mis à jour : 22 mai 2019



Les réactions de nettoyage et de détoxication font partie du processus de guérison du corps. Elles sont des signes que le corps s'ajuste. Cette période d'élimination des toxines est parfois appelée « la crise de guérison ». Pendant cette période certaines parties du corps contribuent à accélérer le processus d'élimination:


le système digestif modifie les selles

Le système urinaire transforme les urines

La peau transpire plus

Les symptômes d'inconfort apparaissent parfois durant une crise de guérison:


Principe


La crise de guérison est un processus parfois rencontré suite à une thérapie ou un soin. Elle n'est pas systématique et elle peut être variable d'un individu à l'autre. Cette crise de guérison peut dérouter le patient non averti alors que ce n'est qu'un acte de « purification ».

Lorsqu’il y a crise de guérison, le corps se nettoie, il s'agit d'une « rénovation », d'un processus d'élimination pour extraire et épurer toutes les toxines accumulées sur une zone précise ou au travers d'une maladie. C'est aussi un changement de schéma d'information dans le corps suite à une thérapie ou une prise de conscience importante. Le schéma d'information du corps, qui garde trace de tout ce qui nous arrive (mémoire cellulaire), va être modifié. Par conséquent, l'information au niveau de nos cellules et particulièrement là où elle s'était « cristallisée » va être libérée, soit au travers du renouvellement cellulaire naturelle (environ 3 semaines), soit en modifiant l'information dans la cellule ce qui peut parfois être douloureux car c'est un peu comme un laser qui vient réécrire l'information dans la cellule.

Par exemple, en cas de maladies ou de douleurs chroniques, la crise de guérison peut « réveiller » des douleurs du passé que l'on croyait terminées : ce sera l'occasion pour le corps de se guérir d'une façon permanente. La crise de guérison peut donc se traduire par une aggravation des symptômes dans un premier temps avant de constater une amélioration, puis la disparition totale des symptômes.

Il n'y a aucune crainte à avoir, juste à prendre conscience que le corps travaille à sa guérison en remplaçant des tissus « anciens » par des tissus « neufs ». Les réactions autant physiques que mentales qui peuvent découler d'une crise de guérison indiquent généralement qu'un travail profond est en cours.


Effets


Une crise de guérison est donc un processus qui est activé dans notre être, par lequel notre corps physique libère les toxines accumulées et ré-encode l'information dans nos cellules.

Elle peut prendre plusieurs formes allant de symptômes physiques (douleurs diverses au niveau du corps, maladies) ou émotionnels (légère dépression, remise en question, grande fatigue).

Il est à noter que souvent c'est au travers de « nos voies d'expressions » habituelles qu'elle s'exprime, ainsi si vous êtes fragile des poumons, il y a de fortes probabilités que ce soit par vos poumons que s'exprime la crise de guérison. Les habitués des grippes, rhumes, gastro entérite … ont de grandes chances « d'exprimer » les modifications de leur schéma d'information au travers de ces pathologies, puisque c'est par ces pathologies que leur « corps » exprimait les blocages émotionnelles.

Les réactions à une crise de guérison peuvent être légères ou sévères en fonction de ce qui a été « lâché », dans tous les cas il s’agit d’un signe positif, comme une mise à jour « logicielle » et « hardware » du corps, au final une purification.

Durant une crise de guérison, beaucoup de toxines peuvent être tirées des tissus du corps dans les vaisseaux sanguins afin d’être éliminées. Tout au long de ce processus, des symptômes désagréables peuvent apparaître, par exemple :


– Un état de fatigue général. – Des malaises et des douleurs comme des maux de tête, un mal de dos ou aux articulations, etc. – Des décharges au niveau de la peau, des sueurs plus abondantes et des odeurs corporelles. – Une envie fréquente d’uriner, de la diarrhée ou de la constipation. – De la fièvre ou une sensation de froid. – Un arrêt temporaire des menstruations ou un déclin du désir sexuel. – De l’irritabilité mentale, des rêves agités.


Le processus d’élimination peut ramener de vieux problèmes d’une façon telle que quelqu’un peut facilement être inspiré à vivre une vie totalement différente pour ainsi en finir avec une vieille façon de vivre.


Durée


La crise de guérison peut durer de quelques heures à quelques jours en fonction de ce qu'il y a à évacuer et de la modification du schéma d'information à réaliser. Elles peuvent parfois paraître éprouvantes et/ou désagréables, mais c’est un passage obligatoire et signe de guérison. La crise de guérison est donc de durée variable, en fonction du temps d'intégration nécessaire et ce temps varie en fonction du soin réalisé, de la quantité d'information à ré-encoder et des capacités globales de la personne.


Conseils


La crise de guérison est un état transitoire pendant lequel le corps travaille à sa guérison. Il faut en prendre conscience, ne pas la redouter, simplement à être patient et à l’écoute de soi.

Il faut se reposer plus que d'habitude, boire beaucoup (eau, tisanes …) pour « drainer » le corps, manger sainement en favorisant légumes et fruits frais pour faciliter le travail digestif et permettre au corps d'orienter toute son énergie vers le travail de purification. Tout simplement s’écouter : si vous êtes fatigué, reposez-vous. Si vous le pouvez, allez au lit plus tôt, passez du temps à vous cocooner, à lire, à vous relaxer. Soyez gentil avec vous-même !

En synthèse, accueillir avec bienveillance et la « lumière » toutes ces preuves/signes de changements positifs.


Durant cette phase de nettoyage, il faut éviter toute nourriture riche en protéines et en gras, parce que ces aliments sont difficiles à digérer et sollicitent trop l'organisme. Les repas doivent rester simples, légers et nutritifs. Il est recommandé de boire beaucoup d'eau et de manger des grains entiers, fruits et légumes frais.


Relaxez-vous, car la crise de guérison passe plus vite si le stress est diminué.


Une personne doit apprendre à reconnaître le langage de son corps; par exemple, une toux persistante, une douleur tenace, du sang dans les selles ou les urines, etc. Ce sont tous des signes pour lesquels une visite chez le médecin s'impose.


Conclusion


Le corps raconte une histoire, la nôtre. Si vous souhaitez connaître vos pensées d'hier, regardez votre corps aujourd'hui. Si vous souhaitez connaître votre corps de demain, regardez vos pensées d'aujourd'hui.

2,065 vues